Photo001Ce n'est pas parce qu'on fait un stage chez un plumassier qu'on a forcément envie de lui voler dans les plumes.

Bien au contraire!

Et ce n'est pas Marine DAGUIN, élève de TMS 2 et première plumassière de Saint-Jo, ne va pas me démentir.

La preuve avec son compte-rendu écrit, cela va de soi, d'une plume alerte!

La plume, au clair de la une

Sa chronique plumassière méritait bien de passer en une. C'est pourquoi le bloggeur lui prête volontiers sa plume pour écrire un mot:

"Le troisième de mes stages m'a conduit chez RD Spectacles à Paris. Cela a été une super-expérience pour ma poursuite d'études et ma future vie professionnelle.

Cette entreprise qui travaille avec la Belgique, grand fournisseur de plumes, reçoit des clients de tous horizons.

Photo008Photo024

Grands couturiers, acteurs, top-modèles, humoristes mais aussi travestis et effeuilleuses se présentent dans cette boutique renommée.

J'ai eu l'occasion d'appliquer certaines techniques pour travailler la plume.

Pour la modifier, je la passai à la vapeur afin de la déployer et de lui donner du volume.

Pour la parer, je réduisais avec un cutter l'épaisseur de la tige pour rendre la plume plus souple.

Avec des résultats du plus bel effet...

Photo007Photo004

Et aujourd'hui, comme Zizi Jeanmaire, Marine est fière de parler de "son truc en plumes".

Et elle est fière de ses photos multicolores qui sont à voir colonne de droite sur http://tmshabilleuses.canalblog.com/albums/001_2012_mes_trucs_en_plume/index.html

Elle a aussi toutes les raisons d'être satisfaite de ses deux stages précédents à l'Opéra Garnier puis à la Comédie Française.

IMG_0368Une belle carte de visite pour deux mois de stages en décembre et janvier

La fourmilière de l'Opéra Garnier

J'ai eu la chance d'intégrer l'Opéra Garnier, Opéra national de Paris, pendant un mois.

Même si j'ai été plus observatrice qu'habilleuse, j'ai pu observer les techniques d'habillage, la vie des danseurs et l'entretien des costumes.

J'ai découvert également le mouvement des décors et la fourmilière qui s'active derrière les rideaux.

Une expérience qui ne s'oublie pas!

La fraise de la Comédie française

Photo015 (2)Photo033Après l'Opéra Garnier, j'ai intégré l'atelier des lingères de la Comédie Française.

J'ai réalisé une fraise d'époque et un haut de chemise.

Ayant observé mes compétences, les lingères m'ont laissé confectionner des mouchoirs et des collerettes utilisées sur scène par les acteurs

Pour le plus grand bonheur du blog, il ne restait plus à Marine qu'à ramener sa fraise et à prendre la plume...

Missions accomplies.

Bravo, Marine!